Agenda
 ↑  
Signaux calmants - l'art de la survie  


Les animaux qui vivent en meute doivent pouvoir communiquer entre-eux avec leur propre langage.  C'est essentiel pour pouvoir chasser efficacement en groupe,  élever leur progéniture ou tout simplement vivre en paix les uns avec les autres.  Les conflits sont dangereux au sein d'une meute car ils causent des dommages physiques et affaiblissent le groupe, les mettant ainsi tous en danger de mort.  Ils doivent donc être évités.

Les chiens vivent dans un monde sensoriel: perceptions visuelles, olfactives, auditives, gustatives.  Ils perçoivent facilement les minuscules détails comme un signal rapide, un léger changement de comportement de l'autre individu.  Leurs sens sont tellement sensibles aux signaux émis par l'autre que, par exemple, un cheval peut être formé pour suivre la contraction dans nos pupilles et un chien peut répondre à répondre à un chuchotement.  Nul besoin de crier ses ordres ou de rendre la tonalité de notre voix grave pour sembler fâcher.

Les chiens ont environ 30 signaux calmants, peut-être plus encore. Certains chiens en utilisent quelques uns alors que d'autres ont un 'vocabulaire' incroyablement riche.  Ca varie d’un chien à l'autre.



 
Le problème qui se pose.


Les chiens emploient ce système de communication avec nous, les humains, simplement parce que c'est la langue qu'ils connaissent et ils pensent que tout le monde la comprend.
 
Ne pas voir que votre chien vous envoie des signaux et le punir parfois dans l'expression même de ces signaux, risque de faire basculer votre chien dans un état de maladie.  Certains peuvent simplement s’épuiser à donner les signaux calmants, d'autres peuvent devenir si désespéré et frustré qu’ils développent de l’agressivité.  Les chiots et les jeunes chiens peuvent réellement entrer en état de choc.

Prenons l'exemple du père de famille qui appelle son chiot.  Il sait que, dans le groupe, il doit apparaître comme strict et dominant de sorte que le jeune chien comprenne qu'il est le leader. Le chiot trouve la voix du mâle assez agressive et, étant un chien, il envoie immédiatement, à son maître, un signal calmant afin de faire retomber son agressivité. Il va, par exemple se lécher le nez, bâiller, tourner en rond, ce qui aura comme conséquence que le maître va se fâcher, pensant que le chiot est têtu et désobéissant. Le chiot sera puni d'avoir envoyé des signaux d'apaisement à cause de la mauvaise interprétation de ces signaux par le maître. C'est un exemple typique de ce qui se produit très régulièrement.

Nous devons apprendre à comprendre la langue des chiens de sorte que nous puissions comprendre ce qu'ils veulent nous dire.

C'est le secret d'une vie commune harmonieuse !



Quelques exemples de signaux et leur interprétation :



Bâillement:

Le chien peut bâiller quand quelqu'un se penche sur lui ou quand vous semblez fâché ou quand on crie, par exemple an cas de dispute dans la famille.  Cela peut aussi lui arriver quand il est dans le cabinet du vétérinaire, mais aussi quand vous demandez au chien de faire quelque chose qu’il ne comprend pas ou quand vos sessions de travail sont trop longues et que le chien est fatigué ou encore quand vous dites "NON" sans autre ordre.

Le chien peut aussi bâiller quand il est excité et joyeux - par exemple devant la porte quand vous êtes sur le point de faire une promenade.

Le bâillement d'apaisement apparaîtra en cas de situations menaçantes: quand on fonce sur lui à pas rapides, quand on se penche sur lui, quand on le regarde fixement dans les yeux, etc.  Si le bâillement est très fréquent comme signal d'apaisement, il n'est vraiment pas le seul.

Tous les chiens connaissent ces signaux: ils sont "internationaux et universels". Les chiens partout dans le monde ont le même langage.  Un chien du Pôle Nord sera compris par un berger de Chine qui vit dans le village isolé de Sart-lez-Spa. Ils n'auront aucun problème de transmission !


Léchage :

Le léchage de ses propres babines est un signal souvent employé, particulièrement par les chiens noirs.  Il est plus difficile de voir ce comportement avec des chiens dont les gueules sont fort poilues, ou d'autres qui ont des expressions faciales spéciales à cause de leurs yeux exorbitants ou de leur nez très courts ou très longs. Mais n'importe qui peut employer le léchage: tous les chiens le comprennent.  Il se produit plus fréquemment quand le chien est de face mais aussi quand on est à l’écart, plus tranquille.  Une fois que vous avez appris à reconnaître le léchage, vous pourrez l'observer également quand le chien est en mouvement.

Parfois ce n’est pas plus qu’une lèche très rapide, le bout de la langue est à peine visible en dehors de la bouche et disparaît très vite. Mais c'est suffisant pour que les autres chiens le voient. A tout signal émis, le chien en reçoit un en retour.


Détourner la tête :

Le chien peut tourner sa tête légèrement sur un côté, ou la tourner complètement vers son dos et sa queue quand il se trouve devant le chien à apaiser. C'est l'un des signaux que vous pouvez voir le plus chez les chiens.

Il utilisera cette posture si quelqu'un s'approche de face, si vous semblez fâché, agressif ou menaçant, si vous vous pliez au-dessus de lui pour le frotter par exemple, quand vous le faites travailler trop longtemps, quand il sera pris par surprise, quand quelqu'un le regardera fixement d'une manière menaçante.

Dans la plupart des cas, ce signal apaisera l’autre chien. C'est une manière fantastique pour lui de résoudre des conflits.  Elle est employée régulièrement par tous les chiens, s'ils ont le rang de chiots ou d'adultes, hiérarchiquement élevés ou subalternes. Permettez à votre chien de l'employer ! Les chiens sont des experts pour résoudre ou éviter des conflits.  Si le conflit est déjà présent, les chiens sauront comment le stopper.


Derrière en l'air (position d'arc)  :

La posture penchée, pattes avant au sol et derrière en l’air, peut être une invitation au jeu si le chien déplace ses pattes, à gauche et à droite, d'une façon espiègle.  Il peut aussi utiliser cette position pour calmer, pour apaiser.  Ces signaux ont souvent une double signification.  Souvent l'invitation au jeu est un signal calmant par lui-même parce que le chien potentiellement dangereux s’apaise et se détourne en étant sûr de lui.

Récemment, dans une classe chiots, au départ, l'un d'entre eux avait peur des autres. Les autres l'ont laissé seul et ont respecté sa crainte. À la fin, il osait s'approcher des autres.  Il prenait alors une posture de jeu dès qu'un des autres chiens le regardait. C'était une combinaison évidente de la légère crainte des autres et de l'envie de jouer.

Si deux chiens s'approchent trop brusquement l'un de l'autre, vous verrez souvent qu'ils prennent 1 posture de jeu.  C'est l'un des signaux faciles à voir, parce que le chien adopte une position en arc pendant quelques secondes, ce qui nous permet de l'observer.


Reniflement du sol :

Le reniflement de la terre est un signal fréquemment utilisé. Dans les groupes de chiots, vous le verrez souvent mais également quand vous vous promenez avec votre chien et que quelqu'un s'approche.  Vous le verrez également si votre chien se trouve dans un endroit bruyant ou s'il se trouve en présence d'objets qu'il ne connaît pas.

Le reniflement de la terre peut n'être qu'un mouvement rapide du nez vers le sol ou être plus soutenu.  Le chien va coller son nez au sol et au reniflement sans arrêt pendant plusieurs minutes.

Est-ce que quelqu'un s'approche de vous, sur le trottoir ? Observez votre chien. A-t-il baissé sa tête, nez au sol, même légèrement ? A-t-il présenté son côté à celui qui s'approchait et a-t-il reniflé le côté de la route ?

Naturellement, les chiens reniflent beaucoup. Des chiens sont préprogrammés pour employer leurs nez et c'est leur activité préférée. Mais cela peut correspondre à un signal d'apaisement.  Cela dépend de la situation. Prêtez-y attention et essayer de trouver dans quelles situations votre chien renifle le sol!


Déplacement lent :

La course ou une démarche rapide seront interprétées comme menaçantes pour beaucoup de chiens, et il arrive qu'ils veuillent stopper ce mouvement.  Cela répond à un comportement de prédation (comme quand il chasse). Si quelqu'un fonce  directement sur un chien, celui-ci va le vivre comme une menace et réagir pour se défendre.

Un chien qui n'est pas sûr de lui va choisir de se déplacer lentement. De même si vous voulez rassurer un chien, déplacez-vous lentement aussi. Quand je constate qu'un chien m'envoie un signal d'apaisement, je réponds immédiatement en me déplaçant plus lentement.

Votre chien vient-il très lentement quand vous l'appelez?  Si oui, vérifiez le ton de votre voix - semblez-vous fâché ou strict?  Cela pourrait expliquer qu'il veuille vous apaiser en marchant lentement.
 
Vous êtes vous déjà fâché sur lui alors qu'il venait vers vous?  Cela expliquerait qu'il ne vous fasse plus confiance.

Le mettez-vous en laisse chaque fois qu'il revient?

Observez votre chien la prochaine fois que vous l'appelez. Vous donne-t-il des signaux apaisants en venant? Si, par exemple, il se déplace lentement, vous pouvez  réagir pour le mettre à l'aise.


Chien qui se fige, comme s'il était gelé :

"Se figer" ou "se geler" est le terme que nous utilisons pour expliquer que le chien s'arrête, tout en se tenant complètement raide, fixe et qu'il reste dans cette position. Ce comportement semble être lié au comportement de prédation: quand la proie bouge, le chien attaque; quand la proie s'immobilise, le chien aussi. Nous pouvons souvent voir ça quand les chiens chassent des chats. Mais ce comportement peut apparaître dans diverses situations. Quand vous vous fâchez et devenez agressif et menaçant, le chien va souvent "se figer".  Il restera immobile pour essayer de vous amadouer.

Ce qui se voit aussi, c'est un chien qui marche lentement, se fige, et puis reprend son déplacement lent.  Beaucoup de propriétaires croient qu'ils ont un chien très obéissant qui s'assied, se couche ou reste bien calme.  Peut-être leur chien utilise-t-il des signaux calmants? Très souvent un chien s'arrêtera et restera calme à l'approche de quelqu'un.

Si votre chien veut se figer ou se déplacer lentement dans une situation bien précise,  laissez-le.  Sachez que, si votre chien est acculé et dans une situation de conflit, avec un humain ou un autre chien, la solution du chien pourra être de se figer.  Cela devrait  calmer l'autre chien ou la personne.


Lever une patte :

Je n'ai constaté que rarement ce signal qui consiste à lever une patte mais cela avait clairement un effet calmant sur les autres chiens.
 
S'asseoir, ou mieux encore, s'asseoir dos tourné - par exemple en tournant le dos à son propriétaire - a un effet très calmant.  Cela arrive souvent quand un chien veut en calmer un autre qui s'approche trop rapidement.  Les chiens peuvent s'asseoir, dos tourné, quand le maître leur semble trop strict ou fâché.


Marcher en formant une courbe :

Ce signal calmant est souvent employé.  On peut trouver une explication au fait qu'un chien en laisse soit agressif quand il en rencontre d'autres.  Spontanément, à l'approche d'un autre chien, d'un groupe de chien ou de personnes, le chien voudrait décrire une courbe mais le maître le force à avancer en ligne droite, en le tenant par la laisse.  Instinctivement, le chien sait que ce n'est pas la bonne façon de procéder, il s'agite, s'impatiente et est sur la défensive.  Il se précipite alors sur les autres chiens.  Par la suite, il peut devenir agressif à chaque rencontre.

Si on donne la possibilité au chien de se déplacer librement et de bouger comme il le veut, il va décrire une courbe autour de l'autre en gardant ses distances. D'où l'intérêt de pouvoir promener son chien avec une laisse lâche ou même sans laisse.

Certains chiens ont besoin de grandes courbes, alors que d'autres doivent simplement marcher légèrement incurvé.  Permettez au chien de faire ce qui lui semble correct et confortable.. Par après, si vous voulez , vous pouvez lui apprendre à passer plus près des autres chiens.

A l'approche d'un autre chien ou d'un groupe de chiens, n'exigez pas un passage en marche au pied où il devrait allez directement au contact.  Donnez-lui une chance de marcher en décrivant une courbe.  Si vous tenez la laisse suffisamment lâche, vous lui donnerez l'occasion de  décider et souvent vous verrez que le chien choisira de s'éloigner  mais ne deviendra pas hystérique.

De la même façon, si un chien se montre impatient ou agressif, ne vous dirigez pas sur lui en ligne droite mais faites une grande courbe.


D'autres signaux apaisants :

Nous avons parlé de quelques signaux apaisants les plus communs. Il en existe à peu près 30. Je vais encore vous en citer quelques uns, assez brièvement, pour que vous puissiez faire quelques observations supplémentaires :
 

  • "Sourire", en retirant les coins de la bouche vers le haut et, ou en montrant les dents comme dans une grimace.
  • Claquer les lèvres.
  • Remuer la queue: en cas d'inquiétude,  le balancement de la queue n'est pas une expression de bonheur, mais plutôt une tentative d'apaisement.
  • Uriner sur soi: le chien va se recroqueviller et ramper vers son propriétaire.  En même temps, il va onduler de la queue et faire pipi.  Plusieurs signes clairs de crainte et de tentative d'apaisement.
  • Vouloir sauter à hauteur de votre visage et lécher les coins de votre bouche.
  • Rendre le visage rond et lisse avec les oreilles abaissées afin de ressembler à un chiot (on est moins violent avec un chiot).
  • Figé, ventre au sol.  C'est différent de la position de soumission qui consiste à se figer, ventre en l'air.

Il y a encore beaucoup de signaux calmants qui seront utilisés en combinaison avec d'autres.  Par exemple, un chien peut uriner pendant qu'il  tourne dos.  Ces deux signaux combinés pourront, par exemple, clairement calmer un chien adolescent ennuyant.
 
Quelques chiens adultes réagissent encore comme des chiots, en sautant et en gesticulant dans tous les sens.  S'ils se retrouvent près d'un chien craintif, ils interpréteront ce comportement et il aura un effet calmant.


En cas de rencontre :

Quand deux chiens étrangers vont se rencontrer, ils ne montreront presque jamais de signes de forte soumission ou de forte dominance.

Cela va souvent se dérouler comme suit :
 
Le roi et le prince se voit à 150 mètres de distance et ils sont face à face. Ils commencent à s'envoyer des messages dès qu'ils se voient.  Le prince s'arrête et se tient tranquille (il se fige).  Le roi marche lentement tandis qu'il continue à jeter un coup d’œil sur l'autre chien mais du coin de l'œil.
 
Pendant que le roi se rapproche, le prince commence à se lécher le nez intensément, et il se tourne pour offrir son côté au roi.  Il commence aussi à renifler le sol.  Maintenant le roi arrive assez près du prince et il doit envoyer des signaux plus calmants:  il commence à marcher en formant une courbe et en gardant un certaine distance du prince, lentement et en se léchant aussi le nez. Le prince s'assied et regarde loin en tournant sa tête sur le côté.
 
A ce moment, les deux chiens évaluent s'il est bon de continuer la séance d'approche ou s'il est préférable d'en rester là, loin l'un de l'autre.


Ne forcez jamais les chiens à se rencontrer :

Permettez aux chiens de parler leur langue quand ils se rencontrent, afin qu'ils se sentent en sécurité.  Parfois, ils souhaitent marcher jusqu'à l'autre et entrer en contact, mais il arrive qu'ils estiment qu'il est plus sûr de rester à une certaine distance.  N'oublions pas qu'ils peuvent avoir décrypté les signaux de l'autre alors qu'ils sont encore à plusieurs centaines de mètres.  Ils n'ont pas besoin d'être nez à nez pour cela!

Au Canada, les entraîneurs qui ont assisté à ma conférence, ont proposé un nouveau nom pour ces signaux calmants : 'le langage de la paix ".  C'est exactement ça.  C'est un langage qui est là pour permettre aux chiens d'éviter les conflits ou les résoudre rapidement.  En résumé, ce langage leur permet de vivre ensemble de façon paisible.  Et les chiens sont des experts en la matière!

Observez et voyez très vite par vous-même.  Il est fort probable que vous obtiendrez un bien meilleur rapport avec votre chien, comme avec d'autres, si vous commencez à bien interpréter ce que le chien veut vous faire comprendre.  C’est incroyablement passionnant autant qu'éducatif.

Bienvenue dans le monde du chien et dans la connaissance d'un nouvelle langue à part entière !




Turid Rugaas
 



Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
pyB3Hm
Recopier le code :
138 Abonnés
 
Il n'y a plus rien en-dessous.    Il vaut mieux remonter !